MANIFESTE DU MOUVEMENT PRESERVA BRASIL.

Des Brésiliens de Genève lancent le mouvement Preserva Brasil, https://mpb-ge.org, en vue de construire un large courant d’opinion visant à défendre les institutions démo-cratiques de leur pays, préserver les bases de la Constitution du Brésil et promouvoir la citoyenneté démocratique face à la détérioration du dialogue républicain entre les pouvoirs constitués et la société civile. Le MPB-GE a fait paraître un « Manifeste de Genève pour la préservation des institutions démocratiques au Brésil » (texte en annexe), manifeste qui peut être signé par tout un chacun et sera officiellement lancé :

Dimanche 6 septembre 2020 à 16:00

en visioconférence depuis Genève.

(11 : au Brésil) – Inscription obligatoire sur info@mpg-ge.org

Nous serions heureux de compter avec votre éventuelle participation au lancement de ce manifeste ou à sa couverture médiatique.

Contact WhatsApp pour les journalistes : Jean-Jacques Fontaine (français, portugais espagnol) +4178 614 79 71 (English) : +4179 744 51 07

- Pourquoi un manifeste parrainé par des Brésiliens vivant hors du Brésil ?

La fragmentation des courants politiques et la violente cristallisation des forces en opposition à l’intérieur du Brésil rend difficile la constitution d’un front large de défense de la démocratie contre les attaques dont elle est l’objet en ce moment. Grâce à leur regard depuis l’extérieur et à la confrontation avec d’autres expériences démocratiques, les Brésiliens vivant hors de leur patrie sont peut-être plus à même aujourd’hui d’initier ce front large que leurs concitoyens vivant à l’intérieur du pays.

- Pourquoi Genève ?

Cette ville est le siège européen de l’ONU, à ce titre elle abrite une multitude d’or-ganisations internationales, dont la Commission des Droits de l’Homme. Elle est ainsi au carrefour de nombreuses ONG et correspondants de presse qui peuvent répercuter cette initiative dans le monde entier. Genève est aussi la seconde ville de Suisse, un pays qui pratique une démocratie citoyenne dont les principes peuvent inspirer au Brésil, malgré la très grande différence entre les deux pays.

Manifeste de Genève pour la préservation des institutions démocratiques au Brésil.

Nous sommes Brésiliens et nous vivons loin de notre patrie, de notre famille, de nos amis dont la situation nous inquiète. Nous avons décidé, comme des millions de Brésiliens qui habitent hors de leur pays, de manifester notre solidarité avec nos compatriotes qui traversent des moments très difficiles à cause de la pandémie du coronavirus et des menaces répétées contre notre Constitution et nos droits fondamentaux.

Grâce aux technologies de communication actuelles, nous restons connectés en permanence aux informations qui circulent et, même si elles sont souvent contradictoires, elles nous apportent la confirmation que le Brésil traverse une crise sociale, économique et sanitaire grave dont les conséquences sont tragiques pour de nombreuses familles. Nous demandons donc à tous nos compatriotes, où qu’ils soient, de s’unir afin d’affronter cette crise de manière lucide et responsable.


Nous nous inquiétons de la corrosion de l’espace de dialogue républicain entre les pouvoirs constitués et la société civile qui peut mener au collapse des institutions démocratiques du pays. Face à cette situation, nous avons pris l’initiative de formuler ce Manifeste de Genève dont l’objectif est d’appuyer les initiatives de tous les Brésiliens soucieux de la préservation des principes constitutionnels de notre pays.

Genève est une ville suisse empreinte de tradition démocratique et particulièrement réceptive à l’accueil des différences. Genève abrite de nombreuses organisations internationales dont l’objectif est de rechercher des solutions de compromis entre les nations. Durant la dictature militaire qui a sévi au Brésil entre 1964 et 1985, Genève a hébergé beaucoup de réfugiés politiques brésiliens. Le climat de conciliation et de respect de la démocratie qui marque cette cité nous donne l’énergie d’oeuvrer à ce qu’un tel climat puisse s’installer aussi au Brésil.

« AU-DELÀ DE NOS DIFFÉRENCES ETHNIQUES, IDÉOLOGIQUES, DE CROYANCE ET D’APPARTENANCE POLITIQUE, NOUS VOULONS CONTRIBUER A LA PRÉSERVATION ET AU RENFORCEMENT DES INSTITUTIONS DÉMOCRATIQUES BRÉSILIENNES. SEULE LA SOLIDITÉ DE CES INSTITUTIONS NOUS GARANTIT LA LIBERTÉ DE PENSÉE, D’EXPRESSION, D’ORGANISATION SOCIALE, DE MANIFESTATION ET DE COEXISTENCE ENTRE LES DIFFÉRENTES ORIENTATIONS POLITIQUES DE CHACUN, LOIN DE L’AUTORITARISME, DU POPULISME, DE L’INTOLÉRANCE ET DE LA DÉMAGOGIE. »

Pour signer ce manifeste : https://mpb-ge.org


Qui sommes nous?

Jean-Yves Carfantan, économiste, consultant en économie agricole. Analyse et suit l’évolution de l’économie et de la politique au Brésil depuis 30 ans. Vit entre São Paulo et Paris.  Il anime ce site avec une équipe brésilienne formée de journalistes, d’économistes et de spécialistes de la vie politique nationale.

Menu

Contact

©2019 IstoéBrésil. Tous droits réservés.

Feito com ❤ por PagePixel